Association Tambores

De Salvador de Bahia à Marseille un seul et même langage,
celui du Tambour !

L’Association Tambores à été créée à Marseille dans le but de diffuser la culture afro-brésilienne sous toutes ses formes et plus particulièrement au travers du groupe de percussions Tambores da Liberdade.

Elle propose des cours de percussions réguliers pour petits et grands à Marseille ainsi que des stages ponctuels au travers de toute l’Europe.

Elle est née sous l'impulsion des élèves de l'école de percussion & groupe de musique Tambores da Liberdade qui souhaitaient élargir leur champ de connaissances dans la musique et culture afro-brésilienne, notamment au travers d'organisations d'évènements à Marseille comme de voyages au Brésil pour plonger dans le berçeau de la culture Afro-bahianaise.

En effet c'est au Curuzu, quartier mythique de Salvador de Bahia, qui a vu naître Ilê Aiyê, le premier groupe de musique et de Carnaval destiné aux noirs dans les années 70 qu'on retrouve une grande partie des raçines de la musique afro-bahianaise et notamment celles de notre groupe, Tambores da Liberdade.

L'esclavage, la discrimination raciale et sociale, ont imprégnié ce quartier et c'est tout natrurellement là bas que naît Ilê Aiyê dans la mouvance du "black is beautyful" et des mouvements de negritude des années 70.

La recherche musicale faite par ces jeunes qui revendiquaient pour la première fois leur origines africaines ont beaucoup enrichi la musiqe jouée lors des carnavals en s'inspirant des rythmes ancestraux, des rythmes africains et des rythmes sacrés du Candomblé (culte afrodescendant très riche en musique) dont certaines phrases sont adaptées aux instruments du Samba.

C'est ainsi que naît petit à petit le Samba Afro, joué par Ilê Aiyê et qui de nos jours fait danser plus de 5 000 personnes dans le Bloco de Ilê Aiyê lors du Carnaval!

Patinho Axé, le directeur artistique de Tambores da Liberdade étant originaire de ce quartier et également du Ilê Aiyê du quel il fait toujours partie aujour d'hui, il est évident que le lien reste très fort et que le Curuzu comme Ilê Aiyê demeurent notre source d'inspiration.

Afin de rendre ce lien plus tangible nous organisons chaque année le Festival Ajahyo, au quel nous invitons des grands artistes afro-bahianais & musiciens ou danseurs/euses du Ilê Aiyê pour transmettre un peu de la magie de leur art. Pour les curieux, qui ont envie de se rendre compte par eux mêmes sur place, nous organisons également un voyage, véritable échange culturel, qui a lieu à Salvador de Bahia, chaque année depuis 2009 lors du Carnaval et s'appelle Tambores do Mundo, les Tambours du Monde.

Pour plus d'infos sur ce voyage: tamboresdomundo@hotmail.fr ou fb : tambores.domundo